Archives de catégorie : Exercices secours

Compte-rendu de l’exercice régional au Trou qui souffle le 28 juin 2014

Le choix de la cavité et du type d’exercice

Notre choix s’est porté sur une cavité très fréquentée à la fois par les spéléologues et par les groupes encadrés par les guides professionnels, dans laquelle plusieurs opérations réelles ont eu lieu ces dernières années (2010, 2002 et 1993).

Le réseau du TROU QUI SOUFFLE est largement connu par le public spéléo. Ce réseau comptant 7 entrées dont 3 seulement naturelles, totalise depuis la jonction avec le scialet de l’Orbito, environ 52 km et présente un dénivelé de 670 m.

Continuer la lecture de Compte-rendu de l’exercice régional au Trou qui souffle le 28 juin 2014

Compte rendu de l’exercice secours au scialet du Blizzard du samedi 15 septembre 2012 (Photos Serge Caillault)

POURQUOI UN EXERCICE AU BLIZZARD ?
QUELS OBJECTIFS RECHERCHES ?

Le réseau du CLOT D’ASPRES dont fait partie le scialet du BLIZZARD, est l’un des plus grands réseaux du département : 40 km de développement et è 1000 m de profondeur (2ème réseau le plus profond du département).

Il se déploie sous un vallon éponyme de 3 km² qui s’étage entre 1600 m et 1900 m d’altitude, au sud-est de Villard de Lans. Le fond de cette gouttière synclinale et fermé par les sommets de la Grande Moucherolle et des Deux Soeurs. Les eaux collectées dans ce vallon ressortent à l’air libre par l’exurgence de Goule Blanche située dans les gorges de la Bourne.

Continuer la lecture de Compte rendu de l’exercice secours au scialet du Blizzard du samedi 15 septembre 2012 (Photos Serge Caillault)

Un exercice secours réussi au scialet du Blizzard (-500)

Photo Serge CAILLAULT

 

Samedi 15 septembre, la préfecture de l’ Isère a organisé un exercice secours de grande ampleur au scialet du Blizzard sur la commune de Villard de Lans.

Une victime a été remontée depuis la profondeur de – 500 m. Toutes les techniques d’équipement secours ont été mises en oeuvre pour la réussite de l’évacuation de la civière. La civière a quitté la profondeur de -500 à 12h30 pour rejoindre la surface à 21h25.

Continuer la lecture de Un exercice secours réussi au scialet du Blizzard (-500)

Exercice secours oragnisé par le GRIMP 38 à la grotte Théophile – le 7 juin 2012

Le 7 juin dernier, 2 membres de la 3SI, Tristan Godet et Thierry Larribe, ont participé à un exercice secours organisé par les pompiers du groupe de reconnaissance et d’intervention en milieux périlleux de l’Isère (GRIMP38).

Ils étaient 7 GRIMP38 à encadrer une quinzaine de leurs collègues de la Marne.

Continuer la lecture de Exercice secours oragnisé par le GRIMP 38 à la grotte Théophile – le 7 juin 2012

Compte-rendu médical de l’exercice à Gournier du 13 juin 2009

Buts de cet exercice :

Transporter un blessé sur un brancard avec une assistance respiratoire, un monitoring multiparamètres, une perfusion veineuse continue.

Réaliser un examen échographique diagnostic sous terre.
Permettre à de multiples intervenants médicaux : médecins, infirmiers, ambulanciers de regarder et s’exercer à la manipulation.

Tester la mise en place d’un ambulancier au PC afin de faire le lien avec le SAMU.

Pour le matériel médical : travailler avec ce qui existe au SAMU 38 en prévoyant l’évolution de ce matériel, car nous imaginons que le scénario prévu est rare en secours réel, hélas l’expérience montre que le milieu agressif, les délais d’alerte, contribuent à conduire à l’issue fatale d’une victime polytraumatisée.

Cet exercice fait suite à l’exercice du Gampaloup en 2007 au cours duquel un brancard lourdement médicalisé est extrait de la grotte et à celui de 2008 au Trisou au cours duquel l’échographie souterraine à été testée. Continuer la lecture de Compte-rendu médical de l’exercice à Gournier du 13 juin 2009

Exercice secours du 13 juin 2009

L’exercice de secours qui a eu lieu samedi 13 juin 2009, a rassemblé 122 personnes (101 sous terre et 21 en surface). Une vingtaine d’équipes ont été engagées. C’est à ce jour le plus gros exercice de secours spéléologique organisé dans notre département.

L’objectif de prendre en charge et d’évacuer une victime gravement blessée et donc lourdement médicalisée, a été atteint globalement dans de bonnes conditions et dans le délai prévu. Compte tenu de l’effectif inscrit, les organisateurs se sont même permis de corser l’opération en ajoutant une deuxième victime (sauveteur blessé).

Quelques repères horaires :
|07h45 | alerte pour une personne ayant fait une chute et restée sans connaissance|
|09h03 | engagement de la première équipe|
|09h20 | entrée sous terre de l’équipe médicale|
|11h00 | sur-accident : un sauveteur blessé à la cheville|
|11h05 | arrivée de l’équipe médicale auprès de la 1ère victime|
|11h14 | entrée de l’équipe médicale en charge de la 2ème victime|
|13h06 | départ de la civière avec la 1ère victime|
|13h15 | équipe médicale en contact avec le sauveteur accidenté|
|14h10 | départ de la civière de la 2ème victime|
|17h45 | sortie de la civière avec la 2ème victime|
|18h06 | sortie de la civière avec la 1ère victime|

Les conseillers techniques remercient l’ensemble des participants pour leur disponibilité et leur compétence qui ont permis la réussite de cet exercice, ainsi que la préfecture de l’Isère et la société des grottes de Choranche.

Gampaloup – 12 mai 2007

Lionel REVIL, Conseiller Technique adjoint (stagiaire)
François LANDRY, Conseiller Technique adjoint (stagiaire)
Le choix de la cavité et du type d’exercice

Le Gouffre du GAMPALOUP découvert en 2000 a déjà fait l’objet d’un exercice secours en 2002. La cavité n’étant pas équipée pour l’évacuation d’une civière de è 70 m (salle des éclopés) au point zéro, elle présente une zone intéressante techniquement. De nombreuses traversées nécessitant des équipements du type tyrolienne, et deux puits permettant une reprise de balancier pour l’évacuation de la civière sont des ateliers variés pour la formation de nos nouveaux équipiers et chefs d’équipe. Pour l’équipe médicale les nombreuses manoeuvres sur cordes présentent beaucoup d’intérêt dans le cas d’une évacuation d’un blessé fortement médicalisé premier objectif de cet exercice (voir compte rendu médical de France ROCOURT).
Cet exercice est aussi l’occasion pour Lionel REVIL et François LANDRY de valider leur stage de conseiller technique spéléo auprès du Préfet de l’Isère.

Scénario Continuer la lecture de Gampaloup – 12 mai 2007